Principale

Un Québécois veut éliminer les mégots de cigarettes

By septembre 24, 2013 No Comments

Media

 
 
Des reportages de mon invention ont été publiés dans le Journal de Montréal du 19 juillet 2006 et sur Canoe.com, aux nouvelles TVA du 24 et 25 juillet 2006, à LCN Informations, à Global News le 3 août 2006, dans le Journal de Québec, à CBC, Radio Énergie et CKAC, dans le Journal local de Chambly, et la Gazette de Montréal du 3 août 2006. Également dans les journaux locaux de Vancouver, Edmonton, Winnipeg, Saskatoon et Cornwall, à la télé de Radio-Canada en direct le 7 octobre 2006 et le journal Le Canada Français du 23 août 2006 et dans la Gazette de Montréal cahier Business (affaires) le 5 avril 2010. Journal de Chambly page 25 le 16 mars 2012.(Argent)
 
 
 
   
 

 

 

Au moment où la Ville de Montréal semble accorder davantage d’attention à l’aspect propreté, un Québécois propose sa solution pratique pour éliminer les nombreux mégots de cigarettes.

Ce sont évidemment les endroits publics qui sont visés. Depuis l’entrée en vigueur de la loi antitabac, le 31 mai dernier, de plus en plus de citoyens se préoccupent du phénomène des mégots de cigarettes qui jonchent le sol à proximité des édifices publics, commerciaux et institutionnels. Pour certains d’entre eux, le cendrier public semble tout à fait indiqué pour juguler ce fléau. La Place Ville-Marie, entre autres, utilise déjà de ces cendriers publics.

Bientôt, un nouveau modèle devrait faire son apparition.
Conçu par Sylvain Bourdeau, le cendrier Kkwit se distingue par son choix de couleurs: plus de 400. Fabriqué en aluminium, le Kkwit peut être rivé au sol ou sur un mur. Reste maintenant à convaincre les fumeurs de les utiliser. Sylvain Bourdeau tente présentement d’intéresser la Ville de Montréal à son projet. Il promet de verser 10$ à la Société canadienne du cancer pour chaque cendrier vendu pour quelques centaines de dollars.